Lastman , l’aventure graphique plus qu’originale :

Lastman tome 1, Bande dessiné de Bastien Viviès, Balack et Michael Sanlaville, éditée depuis 2013 par Casterman dans la collection KSTR

Dans Lastman vous ne savez pas ou vous tombez, lieu ou époque confondus.

Si vous avez vu la série Netflix, vous êtes probablement un peu moins perdu car elle apporte déjà quelques éléments de réponses. Elle est en fait le prequel des livres. Quoique qu’il en soit vous voilà en plein royaume d’inspiration médiévale et un grand tournoi se prépare. Adrian, un petit garçon motivé rêve d’y participer et d’y remporter la victoire ainsi qu’une belle somme d’argent. Mais après quelques complications hasardeuses les choses se corsent et notre petit héro ne peut malheureusement plus prendre part au tournoi. Ce jeune homme fait néanmoins des rencontres qui seront décisives, ce qui change la donne !

Ce que j’ai apprécié :

🖤 Dessins abstraits mais expressifs.

🖤 L’humour noir.

🖤 L’originalité particulière.

🖤 Les personnages complexes.

🖤 La géniale série Netflix.

Ce qui m’a moins plu :

⚡ L’univers très immersif, on est un peu perdu.

L’avis de Cybelia :

Ce n’est pas pour rien que cette série littéraire à été acclamée par la critique, le nombre de ses fans témoigne de sa qualité. Pourtant le premier tome nous perd volontairement dans un décor original peuplé de personnages haut en couleurs. On sent qu’on va vivre une aventure originale. Tout est correctement jaugé, l’humour piquant, les situations saugrenues, les rebondissements. Je pense que c’est la curiosité qui pousse le lecteur à continuer à lire car les secrets sont nombreux, on sent qu’il nous manque des éléments pour comprendre tous les enjeux de ce début de quête.

Les personnages sont atypiques et c’est rafraîchissant. Ils forment un groupe hétéroclite qui ne peut que faire sourire. Si vous avez vu la série vous avez déjà des points de repère mais même là les auteurs brouillent les pistes et sèment le doute. Mais si vous avez bien visionné la série, vous avez accepté d’être un peu perdu. Tout est un peu abstrait mais pas complémentent non plus, et ce jusqu’au dessin. Un dessin qui a tout son charme d’ailleurs par sa simplicité expressive !

Je n’ai pour l’instant lu que le tome un, le premier d’une série de douze, mais j’ai hâte de comprendre cet univers et de pouvoir m’approprier toutes ses spécificités. Je le recommande néanmoins à un public plus âgé car certaines scènes sont cocasses et les personnages n’ont par leurs langues dans leurs poches. Outre le langage, la complexité du livre risque de le rendre inintéressant pour un public trop jeune. Mais si vous faites parti du public cible et cherchez un peu de changement, pourquoi ne pas essayer Lastman ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s