Et si on étudiait la cryptozoologie ?

Sorceline Tomes 1 et 2 scénarisés par Sylvia Douyé et dessinés par Paola Antista, 2018,2019, édités chez Vent d’Ouest

N’avez-vous jamais rêvé d’apprendre le régime alimentaire d’une fée ? Ou comment soigner une gorgone ? Ou encore comment éviter le conflit avec un kappa ?

Vous avez trouvé ce qu’il vous fallait ! Suivez Sorceline sur l’île de Vorn, île mystérieuse où vivent un grand nombre de créatures fantastiques allant du dragon à la licorne. Sorceline et cinq autres enfants y passent un stage d’été dans le but d’obtenir un diplôme de cryptozoologie. Au contact de ces animaux très particuliers, notre héroïne va se découvrir des compétences insoupçonnées. Et par dessus tout apprendre des choses sur elle-même qu’elle n’aurait jamais imaginé. Faites tout de même attention, toutes les créatures de l’île ne sont pas aussi inoffensives qu’on peux le croire…

Tome 1 page 2

Ce que nous avons apprécié :

🖤 Des dessins au top.

🖤 Une belle coloration des pages.

🖤 Couvertures soignées.

🖤 Créatures majestueuses et inventives.

🖤 Quelques mystères intéressants.

🖤 Le suspens.

🖤 Sorceline est un personnage atypique.

🖤 L’histoire est construite de façon intelligente.

🖤 L’ambiance des dortoirs et des lieux.

🖤 L’univers fantasmagorique qui n’est pas sans rappeler « Les animaux fantastiques ».

Ce qui nous a moins plu :

⚡ Le rythme de la bande dessiné, tout va trop vite.

⚡ L’impression qu’il manque des pages.

⚡ Pas suffisamment de background des personnages ou d’installation du cadre.

⚡ Personnages secondaires trop classiques

⚡ On veut plus de leçons, voir plus d’animaux fantastiques

L’avis de Cybelia :

Je ne suis pas une personne qui lit beaucoup de bandes dessinées, bien que j’adore tous les travaux graphiques. Je pense que j’attends des BD qu’elles soient immersives et esthétiques, le moins qu’on puisse dire c’est que Sorceline remplit ces deux critères. C’est un bel objet dans sa globalité. Les pages possèdent de belles couleurs tout comme les couvertures. Mais le plus important c’est l’histoire qui est intelligente et agréable à suivre. J’ai personnellement hâte de lire la suite. Dans le premier tome, certaines incohérences peuvent faire tiquer le lecteur mais dans le deuxième tome tout fait sens. Les personnages sont assez classiques mais restent sympathiques. Surtout Sorceline, au physique atypique et aux dons mystérieux.

Pour moi néanmoins un défaut central reste le rythme qui est mal calibré, certaines actions vont trop vite. Il manque des pages de liaisons ainsi que quelques pages de préambules qui aurait permis d’établir des bases plus solides.

Mais plus que tout ce sont les créatures de l’île qui ont capté mon attention , elles sont belles et imaginatives. Ça me semble important à souligner, étant donné que c’est un sujet qu’on pourrait qualifier de vu et revu. Evidemment on en retrouve quand même quelques unes des plus conventionnelles comme la licorne, la gorgone ou les dragons. Mais même dans ce cas leur approche est intéressante. Vous l’aurez compris, pour moi ce fut une « lecture plaisir » rafraîchissante. J’ai grandi au milieu d’univers fantastique, Harry Potter pour ne citer que lui, et je sais que plus jeune cette bande dessinée m’aurait d’autant plu qu’elle reste quand même destinée à un public jeunesse.

L’avis de Teresa

Les bandes dessinées de Sorceline sont de magnifiques ouvrages. Pour moi leur plus grande qualité est leur esthétique, à la fois par leurs couvertures en relief et leurs dessins délicats. Les créatures sont toutes absolument fascinantes vive les cryptides . On a envie de traverser les pages pour atterrir dans le dortoir auprès de Sorceline. On voudrait étudier avec elle tous les secrets de cet univers auprès du grincheux professeur Archibald Balzar.

Cependant je trouve que le groupe de jeunes qui l’accompagne est plutôt classique. Les caractères ne sortent pas vraiment de l’ordinaire, on retrouve les différentes personnalités des adolescents dans la fiction. Heureusement que le personnage de Sorceline sort du lot. Elle est attachante, autant par le mystère qui plane autour d’elle que par ses connaissances en cryptozoologie. J’aurais aimé voir plus d’animaux magiques toujours plus de cryptides, même si ceux qu’on voit dans ces deux tomes sont déjà bien développés. La fin laisse présager de grandes choses et donne la possibilité d’avoir une suite grandiose.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s