Comment résister à l’appel des étoiles ?

Aurora Squad Tome 1 de Amie Kaufman Jay Kristoff édité par Casterman le 5 Février 2020

En 2380 beaucoup de choses ont changé pour les humains mais pas seulement. La galaxie toute entière n’est plus celle que vous connaissiez.

L’espace est toujours aussi vaste mais les terriens ainsi que d’autres formes de vie ont doucement commencé à se l’approprier. C’est dans ce contexte que Tyler Jones souhaite devenir chef d’escadron. La veille de la cérémonie de l’Affectation, qu’il a attendu toute sa vie, il fait une découverte hors du commun. En errant dans l’espace, il retrouve une jeune fille dans une capsule de cryogénisation au milieu de l’épave d’un vaisseau disparu depuis 200 ans. Son sauvetage aura des conséquences inattendues sur son futur. Tyler ne réalise pas encore quel point cette inconnue est spéciale. Et « spéciale« , c’est un euphémisme….

« – Tu n’aimes pas les étoiles ?

– Non, réplique t-il froidement. ( Pour une fois il est sérieux ) En fait la plupart de ces astres sont morts il y a des millions d’années. La lumière qu’ils ont émise avant de s’éteindre n’est pas encore parvenu jusqu’à nous. Tu contemples un ciel peuplé de spectres.

– Waouh, déprimant. »

Aurora Squad, tome 1.

Ce que j’ai aimé :

🖤 Le thème de l’espace.

🖤 Ecriture à l’opposé du scolaire.

🖤 Les secrets.

🖤 Les personnages, leurs personnalités et leurs visuels.

🖤 Des lieux synonymes de beauté.

🖤 Finian et Kal, des personnages symboliques.

🖤 Mise en page qui sort de l’ordinaire.

🖤 Le premier chapitre.

🖤 Beaucoup trop drôle. Vive le sarcasme !

🖤 Frais et ludique.

🖤 Point de vue multiple bien réalisé

🖤 Transitions de chapitre fluides.

🖤 Diverses langages et culture, univers bien construit.

🖤 La politique des conflits inter-espèces.

🖤 L’amitié.

Ce qui m’a moins plu :

⚡ Des scènes d’actions et des derniers chapitres confus.

⚡ Zila un peu caricatural, ces chapitres sont vide…

⚡ Peu de description de l’Arbalète.

⚡ Le rapport à la mort trop léger.

⚡ La division en classe est un peu superficiel.

⚡ Relations un peu rapides, pas très cohérentes.

⚡ Des demi-anti-héros.

L’avis de Cybélia :

Je vous vois déjà venir alors je vous le dis dès maintenant : Non je n’ai pas lu Illuminae. Je sais, je suis une criminelle, mais rassurez vous il est perdu quelque part dans ma PAL. Après cette lecture j’irais peut-être l’y chercher un peu plus vite que prévu. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Illuminae c’est une saga de trois tomes se déroulant également dans l’espace et co-écrit par les mêmes auteurs. Beaucoup de similitudes donc. Ces livres ont bénéficié d’un certain engouement et sont présent sur tous la plupart des comptes instagram, booktube et blogs qui parlent de littérature young adult. Alors en effet je ne peux pour l’instant pas faire le parallèle avec cette série. Ce que je peux vous dire c’est que j’ai fini ce livre relativement vite, entre deux parties de Monster Hunter World et une Zelda Skyward Sword. Mes proches peuvent en témoigner… Bref ce qu’il faut retenir c’est que j’ai beaucoup aimé flotter dans l’espace en compagnie de ces semi-héros.

Si je devais décrire cette lecture en un mot je dirais : frais. Tout est frais à commencer par l’écriture qui a un style particulier très parlé mais qui reste fluide et jolie. Certaines phrases auraient quand même gagnées à être un peu plus littéraires même si elles consistent à faire ressortir la personnalité de chacun. Le format est ludique et original. Il est basé sur le même principe qu’illuminae, c’est à dire introduire des mises en pages spécifique comme des comptes-rendu de missions ou des informations importantes. Ici ces pages sont un peu différentes et font plutôt office de support pour les personnes ayant du mal à intégrer toutes les informations compliqués du livre. Une bonne partie n’étaient en fait pas nécessaire et font un peu gadget… J’espère pour les prochains tomes que les auteurs sauront y inclure des éléments plus intéressants.

Le concept des personnages est frais également. Mais il est également à double tranchant, je m’explique. Chaque escadron de la Légion d’Aurora est composé de 6 membres entraînés qui possèdent tous leurs spécialités.

Chaque spécificité est intéressante mais assez peu réaliste en soi car dans la vie réelles nos qualités ne sont pas découpées de façon aussi nettes et artificielles. Ce système de classe m’a plutôt fait penser à un jeu de rôle ou le joueur pourra choisir son personnage et le construire sur ce schéma. D’ailleurs même les scènes d’actions s’y prêtent. De même qu’une adaptation en jeu vidéo tiendrait tout à fait la route, plus qu’une adaptation sur grand écran je pense.

Dans Aurora Squad les personnages sont plus ou moins tous au même niveau d’importance étant donné que les chapitres leurs donnent la parole à tour de rôle. Nous sommes successivement dans la tête de tout l’équipage. Nous devenons alors témoins de certains ressentis et situations exclusives. La transition entre les chapitres est étonnamment bien réalisée, elle est logique et intelligente. Cette multitude de point de vue apporte un dynamisme à l’écriture et une originalité en plus. Mais était-ce vraiment nécessaire ? Je me pose la question quand je vois les chapitres de Zila qui ne dure pas plus d’une page en moyenne et qui expriment un vide intersidéral sans nom… On peut se retrouver un peu perdu, particulièrement quand on reprend notre lecture et qu’on se sait plus qui parle. J’ai moi même souvent dû revenir sur mes pas pour vérifier dans la tête de qui je trouvait.

Les relations entre les personnages sont tantôt touchantes tantôt déroutantes. L’amitié globale qui transpire du groupe est assez mignonne. Certaines interactions sont légèrement surfaite et se construisent trop rapidement. Les idées sont la mais auraient pu être un peu mieux amenés je pense. Je ne peux pas mieux m’expliquer au risque de vous gâcher le plaisir de la découverte.

J’aime beaucoup le personnage de Kal qui est victime de préjugés et par conséquent assez méfiant socialement. Les amalgames dont souffre son espèce ne sont pas innocentes, j’espère que cela en fera réfléchir certains…. Finian est une personne tout autant digne d’intérêt. Il est obligé de porter un exo-squelette en permanence qui est fragile et contraignant. Porter une telle combinaison n’est pas une partie de plaisir pour lui. Il se retrouve handicapé dans pas mal de situations mais c’est alors là qu’il brille par sa détermination sans faille. Il nous montre comme demander de l’aide est délicat mais surtout qu’il n’est pas défini par son handicap, au contraire. C’est un personnage atypique mais inspirant. Il contribue, par sa présence dans ses pages, à la visibilité de certaines communauté. Sans compter qu’il est bisexuel, ça na pas de rapport certes, mais je pense que je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de personnages bisexuels que j’ai rencontré dans un livre. Et il a un humour hilarant… Bref un personnage génial qui sort des cases !

L’escadron 312 est complet car tous ces membres ont leurs intérêts. Auri est une femme forte qui n’a pas eu la vie facile mais s’efforce de faire de son mieux. Tout comme Tyler et Scarlett qui ont eu leurs lots de souffrances mais qui n’en reste pas moins attachant. Zila est pour sa part un personnage asociale un peu trop caricaturé… Cat à un tel caractère qu’elle vous ferait acquiescer sans hésiter à tout ce qu’elle dit mais on ne peut pas s’empêcher de l’apprécier… Je pense que tout le monde peut y trouver son compte !

Le pari de ce livre était de n’avoir de que des anti-héros aux commandes, alors pari réussi ? Je dirais à moitié seulement car en effet ils sont imparfaits mais ils restent des experts dans leurs domaines et forment une équipe de choc capable de traverser l’univers. On est bien loin des anti-héros que je m’imaginais mais je ne les changerais pour rien au monde. Et est ce que je vous ai parlé de leurs visuel ? Parce qu’il est beaucoup trop joli… Ils ont été réalisés par le dessinateur de la couverture, qui est magnifique aussi, et sont disponibles partout sur internet. Ils ont chacun un physique original mais facilement représentable.

Après ces paragraphes interminables sur les personnages passons au scénario. L’histoire dans sa totalité est bien pensée mais une fois tous les éléments en main il n’est pas très difficile de deviner les choses qui vont se produire par la suite. Un peu trop prévisible à mon goût… Mais on ne peut que constater que les auteurs ont fait des recherches pour être le plus réaliste possible. Le concept de l’ellipse, zone de distorsion de l’espace, est étonnamment bien trouvé. Toutes les espèces sont dignes d’intérêt et les langues qu’ils parlent sont harmonieuses et semblent cohérentes. L’univers est bien construit. Même la religion a été pensée dans une évolution logique.

Le premier chapitre commence très très fort mais il faut ensuite attendre quelques chapitres pour rentrer totalement dedans. La fin est impressionnante mais beaucoup trop confuse, peut être à cause des points de vue qui n’arrêtent pas de changer. Certaines scènes d’actions étaient beaucoup trop flous et j’ai dû les relire plusieurs fois. Ce qui est dommage car elles sont tout de même prenantes.

J’ai adoré naviguer au milieu de ces astres connus et inconnus avec eux. L’espace à toujours été quelque chose d’intrigant à mes yeux. M’imaginer là-haut m’apporte un sentiment de sécurité. La serre de la station académique ou l’aquarium du vaisseau monde m’ont mis des étoiles dans les yeux haha tant ils expriment de la beauté et de la poésie. J’ai ressenti le frisson de l’aventure car quoi de mieux en question d’exploration que le ciel ? Ma seule critique en ce qui concerne les lieux serait l’arbalète, le vaisseau le plus utilisé du livre. Somme toute, les descriptions le concernant sont assez sommaires et par conséquent ma représentation en est incomplète. J’aurais aimé mieux le visualiser pour me l’approprier complètement. J’aurais voulu m’y sentir chez moi.

Mon dernier reproche serait la relation à la mort de la plupart des personnages. Après avoir assisté à la mort de certaines personnes, en y ayant participé ou non, le trouble que nos héros ressentent s’étend à peine sur quelques lignes. J’ose espérer que même dans de nombreuses années les humains seront capables de remords et ne prendront pas la mort à la légère. Cela efface quelque peu la profondeur déjà bancale du livre. 

Malgré toutes ces critiques c’est un livre que j’ai apprécié. Un voyage dans l’espace, parsemé d’un humour sarcastique tordant, saupoudré de mystères et accompagné de personnages vraiment pas dur à aimer ? Je signe où ? Aurora Squad, en dépit de quelques faiblesses, reste très agréable à lire. Il transporte ses lecteurs avec brio et offre une épopée grisante qui me donne déjà des frissons pour la suite. Je m’arrache les cheveux car le tome deux ne sort aux US que fin mai donc la sortie française n’est pas pour tout de suite…En fait j’envisage même de le lire en anglais car sinon je risque de ne pas supporter l’attente. L’écriture est à l’opposé du scolaire et vous changera probablement de ce que vous avez l’habitude de lire. Alors je serais vous, je monterais à bord et j’accrocherais ma ceinture, l’équipage de l’arbalète à beaucoup de chose à vous montrer.

2 commentaires sur « Aurora Squad, épisode _01 »

    1. Bonjour ! Oui il a un petit air de Phobos mais j’ai pour ma part tout de même préféré Aurora Squad, la recette est un peu facile mais elle marche bien et on en redemande ! J’ai acheté le tome 2 en anglais car je n’arrivais pas à patienter jusqu’à la sortie française mais je n’ai malheureusement pas réussit à m’immerger suffisamment pour finir ma lecture même si ce que j’ai lu étais intéressant ^^
      Je viens d’aller voir ton blog et il est très cool, j’aime beaucoup l’agencement et la mise en page de tes articles !
      Cybélia *

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s